Notre liste

1. Vincent BOUGET

1. Vincent BOUGET

Né à Nîmes il y a 40 ans, j’y ai grandi, comme mes grands-parents et mes parents. En 2009, j’ai retrouvé ma ville, après dix années de vie à Paris, où j’ai terminé mes études et débuté mon métier d’enseignant à 24 ans. 

Professeur d’histoire-géographie dans un lycée nîmois, j’ai choisi de m’engager politiquement au PCF avec la volonté de lutter contre les injustices, les inégalités, les discriminations. Je travaille avec des élus de gauche à la ville (comme avec ceux du département et de la région). 

En outre, je participe au laboratoire d’idées “La Ville en Commun” qui explore de nouvelles pistes pour construire des villes de demain plus justes, plus solidaires, plus écologiques. 

Initiateur de l’appel “Nîmes Nouvelle Page”, j’ai souhaité favoriser la construction citoyenne d’un projet novateur pour les Nîmoises et les Nîmois.

2. Jo MENUT

2. Jo MENUT

(Née Gomez)

Mariée, 2 enfants (de 38 ans et 30 ans). J’habite quartier Puech du Teil. Membre actif de l’ALN.

Je suis née en Algérie de grands-parents immigrés espagnols, arrivée en France à l’âge de 7 ans en région lyonnaise d’abord puis à Nîmes en 71.

Institutrice titulaire depuis 1976, partout à Nîmes et ses environs, ensuite 30 ans comme institutrice puis comme directrice d’école dans les quartiers Pissevin et Valdegour (écoles Wallon puis Courbet), travaille en partenariat avec les associations de quartiers.

Engagement à gauche depuis toujours, sans être encartée, engagement syndical (SGEN, puis SUD Educ). Participation à de nombreuses luttes sociales dès les années 70 et engagements associatifs notamment dans les quartiers Pissevin et Valdegour.

A partir de 2009, directrice d’écoles à l’étranger ces 10 dernières années dans des lycées français (3 ans Colombie, 3 ans Gabon, 3 ans Tunisie, 1 an Mexique) : partout, projets mis en place avec des écoles publiques de “bidonvilles”, bénévolat dans des associations (Enfants des rues, alphabétisation, prison pour femmes…).

Retour chez nous, à Nîmes, en juillet 2019. Je suis à la retraite de l’Éducation nationale depuis septembre 2019.

Mon engagement à l’Assemblée locale nîmoise d’abord puis sur la liste “Nîmes Citoyenne à Gauche” est la suite logique de mon vécu, de mon parcours et des valeurs de gauche que je défends depuis toujours. Mon but est de redonner la parole aux citoyens de Nîmes, en faisant de la politique autrement au plus près des habitants pour une vie meilleure et plus juste pour toutes et tous.

3. Patrice PRAT

3. Patrice PRAT

En 2017, je décidais de prendre du recul avec la vie publique, après y avoir consacré près de 23 ans. De retour sur Nîmes et après mûre réflexion, j’ai décidé de rejoindre la liste conduite par Vincent Bouget et Jo Menut fort d’une expérience acquise durant toutes ces années dans nos institutions, locale et nationale ainsi que dans ma vie professionnelle au sein du monde de l’entreprise. Nîmes, aussi superbe soit-elle, souffre de nombreux maux. Au-delà des façades et des monuments fraîchement rénovés, des disparités profondes persistent et la Ville ne parvient pas à se hisser au meilleur niveau, tant sur les plans, économique, culturel que de son cadre de vie. Pourtant, ses atouts sont nombreux. Il nous faut faire preuve d’originalité, d’ouverture et d’ambition pour elle et pour les Nîmois. Cette liste, soucieuse de rassembler le plus largement les sensibilités et les personnalités de Gauche, incarne le mieux le renouvellement des générations, des idées et des pratiques. C’est pourquoi, j’ai choisi de m’investir pour Nîmes aux côtés de Vincent et Jo.

4. Corinne GIACOMETTI

4. Corinne GIACOMETTI

Nîmoise et très attachée à ma ville d’adoption. Militante de gauche, j’ai adhéré au Parti socialiste en 1992. Je suis cadre administratif, j’ai été élue de 1995 à 2001 à Nîmes et vice- présidente à la région Languedoc Roussillon de 2004 à 2015. J’ai pu œuvrer dans divers domaines tels le Logement, l’Établissement public foncier régional, le tourisme. 

J’ai fait le choix de rejoindre la liste conduite par Vincent Bouget qui demeure pour moi la seule liste Citoyenne de Gauche avec des convictions et de vraies valeurs. Cette ouverture des différentes composantes de la gauche et sa diversité apporte de véritables repères au peuple qui a besoin de nous. 

Le positionnement clair de Vincent Bouget sur les différentes thématiques qui touchent le quotidien de toutes et tous, l’impulsion d’une gauche nouvelle adhère toute ma confiance.  Pour demain comme hier, je crois à la victoire de la gauche à condition qu’elle reste elle-même. Hors du rassemblement des forces populaires, il n’y a pas de salut.

5. Bruno FERRIER

5. Bruno FERRIER

Fonctionnaire ministère de la Justice, syndicaliste local et national. Mon engagement auprès de Nîmes Citoyenne à Gauche s’est fait naturellement. Ancien Radical de gauche, le ralliement à Vincent Bouget et Jo Menut, à toutes ces Femmes et Hommes, citoyens, de GAUCHE plurielle a été une évidence.

Nîmes a besoin de ces Forces Vives pour, renforcer la démocratie, le bien être de notre ville. Un projet existe au sein de cette équipe, le programme a été bâti avec Nîmes Nouvelle Page et l’ANL et des centaines de participants. Notre force, c’est Nîmes et ses habitants sans exclusion. Alors pour une vraie liste de gauche, pas d’hésitation.

6. Sylvette FAYET

6. Sylvette FAYET

Conseillère municipale et communautaire. Présidente du groupe Front de gauche. 

Notre groupe dans l’opposition a fait entendre la voix des parents d’élèves sur la hausse des tarifs du conservatoire, nous avons dénoncé le gâchis notamment écologique de la gare de Manduel, défendu la baisse des tarifs transports, nous avons combattu la suppression de la gratuité d’accès aux musées et mis en cause l’état de la voirie. Etc.

Je suis candidate sur cette liste pour participer à l’écriture d’une autre page à Nîmes pour : Bâtir ensemble une ville respectueuse de tous les habitants, garantir la sécurité, offrir des services publics de proximité, un cadre de vie agréable dans un environnement embelli dans tous les quartiers, une ville bien entretenue, une garrigue préservée, une voirie rénovée, des déplacements adaptés aux besoins. Placer les Nîmoises et Nîmois au cœur de nos choix.

7. Christian BASTID

7. Christian BASTID

Un élu doit être porteur des souhaits et des propositions de l’ensemble des citoyen.ne.s.

Élu communiste, avec la volonté d’être utile pour toutes et tous, dans l’opposition ou la majorité, je m’efforce d’y parvenir. Je porte, à l’image de notre liste, une conception nouvelle du rôle de l’élu.

Nous voulons en finir avec les méthodes de gestion autocratiques actuelles à la ville comme à l’agglo et, pour cela, nous proposons que les habitants.es de notre cité nîmoise soient au cœur de l’élaboration des projets et des décisions qui les concernent.

C’est une grande ambition, et c’est nécessaire pour répondre à l’exigence démocratique de notre société en ce 21e siècle.

8. Marianne BERNEDE

8. Marianne BERNEDE

Co-représentante de Génération.s à Nîmes, viscéralement de gauche depuis toujours.

Journaliste indépendante et autrice, j’ai fait le choix de m’installer à Nîmes il y a 18 ans. Féministe, je considère que le combat pour l’égalité, contre le sexisme et contre les violences faites aux femmes est hélas loin d’être gagné. Activiste de la lutte contre le sida dans les années 90, je milite aussi depuis des années pour les droits des LGBT ainsi que pour les droits des malades et leur implication dans le système de santé. Je suis également investie contre l’isolement social des personnes âgées. 

Je rejoins Nîmes Citoyenne à Gauche parce que j’ai envie que Nîmes devienne une ville inclusive et bienveillante, une ville qui combat avec force toutes les discriminations, une ville dans laquelle chacun.e a une vraie place.

9. Pierre-Edouard DETREZ

9. Pierre-Edouard DETREZ

Né à Paris, Nîmois depuis 1982. Vie maritale. 3 enfants. Retraité depuis Juillet 2018, après un parcours professionnel éclectique. Internationale de Rugby sous les couleurs du RC Nîmes dans les années 80. Bénévole impliqué dans le monde associatif local, départemental et régional. 

Nîmois, citoyen, à gauche : soucieux d’une écologie pragmatique et humaniste, de l’expression d’une démocratie participative et citoyenne, d’un développement économique solidaire. Une ville consacrée, partout, pour toutes et tous.

10. Ilhem BEKHTI

10. Ilhem BEKHTI

Je me présente avant tout comme une femme qui défendra toujours l’égalité, la justice sociale et l’entraide. Nous vivons dans un monde difficile. Nous vivons avec nos différences et nos idées et nous unissons. Nous pourrons développer des projets concrets pour chaque citoyen de notre ville. Je m’engage à être toujours sur le terrain à l’écoute pour être dans l’action immédiate et pour ne pas laisser les problèmes prendre le dessus. 

Les citoyens attendent du changement pour améliorer leurs conditions de vie, pour assurer un avenir rassurant pour leurs enfants. Je suis engagée auprès des parents d’élèves et suis bénévole associative. J’entends les difficultés des personnes et leurs espoirs sont si grands que nous nous devons d’être à la hauteur de nos responsabilités.

11. Grégory PUGEAUX

11. Grégory PUGEAUX

Investi depuis plusieurs années dans la vie politique de Nîmes, j’ai animé en 2017 la campagne présidentielle de Benoît Hamon pour la première circonscription du Gard. Convaincu par son approche citoyenne et écologiste, j’ai démissionné de mon mandat de président de la commission de contrôle des finances au Parti socialiste Gardois pour rejoindre Génération.s.
J’ai signé l’appel proposé par Nouvelle page visant à la construction d’un programme et d’une liste citoyenne soutenus par toute la gauche et les écologistes pour les élections municipales.
C’est avec Vincent Bouget et l’ensemble des colistiers que je vais participer à cette campagne pour placer le citoyen au cœur d’un programme novateur, social et écologiste.

12. Janie ARNEGUY

12. Janie ARNEGUY

Je suis conseillère municipale et conseillère communautaire d’Ensemble!, je m’engage  aux côtés de candidat-t-e-s de gauche et de l’écologie pour combattre les politiques d’austérité qui meurtrissent notre ville, œuvrer auprès des plus vulnérables et favoriser l’accès de tous, toutes, aux droits fondamentaux (logement, santé, énergie, transports, culture, éducation, emploi…), bâtir une ville solidaire, écologiste, respectueuse de la nature, écouter et faire participer les Nîmoises et les Nîmois à la gestion de la ville et de l’agglo.

13. Eddie PONS

13. Eddie PONS

J’ai rejoint la liste de Vincent Bouget et de Jo Menut car c’est celle qui correspond le plus à mes idéaux, à mes valeurs d’humanité, de solidarité et de fraternité.
À l’occasion de ces élections municipales, je ne peux me résigner à recouvrir d’un voile pudique les attaques incessantes contre les droits sociaux acquis à travers de longues et dures luttes par les travailleurs.
Plutôt que de s’attaquer à notre système de retraite, qui marchait plutôt bien, le gouvernement aurait été mieux inspiré de répondre aux attentes de la population dans ces domaines sinistrés que sont, par exemple, la santé, la justice, l’éducation, l’environnement ou la culture…
C’est parce qu’elle prend globalement en compte ces éléments, que Nîmes Citoyenne à Gauche a reçu mon adhésion.

14. Cécile JOURDAN

14. Cécile JOURDAN

Cécile Jourdan, 44 ans, militante écologiste. Je m’engage dans cette liste pour 2 raisons essentielles :

– participer à la mobilisation de la gauche à la transition écologique. 

– soutenir une liste résolument moderne : programme élaboré par les citoyens, liste composée de nombreux citoyens non encartés et de différents mouvements politiques, tête de liste choisie collectivement, et les élus s’engageront à consulter régulièrement les habitants du territoire.

La gauche est belle lorsqu’elle est plurielle.

15. Clément BONET

15. Clément BONET

Je suis co-fondateur d’Étrange Ordinaire, une agence de design de service spécialisée dans l’innovation sociale. Cette entreprise de l’économie sociale et solidaire implantée à Nîmes depuis 7 ans propose aux collectivités et aux services publics des solutions à des problématiques sociales et environnementales conçues avec et pour les citoyens.

J’aimerais que Nîmes devienne un terrain d’expérimentation en plaçant les Nîmois au cœur de la conception des projets qui les concernent.

Cet objectif m’anime depuis longtemps et m’a poussé notamment à m’investir dans la création du FabLab de Nîmes. Je suis aujourd’hui président des Incroyables Possibles, l’association chargée de la gestion et de l’animation de ce lieu.

Je m’engage sur la liste Nîmes Citoyenne à Gauche car je suis convaincu que la transformation d’une ville ne peut se faire aujourd’hui qu’avec la réelle implication de ses habitants.

16. Florence THIEBAUT

16. Florence THIEBAUT

Professeure, militante syndicaliste, écologiste, féministe.

À Nîmes, le fossé séparant la classe dirigeante de la classe ouvrière précarisée s’agrandit tous les jours : d’un côté les beaux quartiers refaits à neuf, de grands centres commerciaux énergivores excentrés et, de l’autre, des quartiers de plus en plus paupérisés, totalement délaissés de tout service. Parce que les effets du réchauffement climatique pénalisent les moins favorisé.e.s, parce que la droite et l’extrême droite ne dirigeront jamais la ville pour tous les Nîmois.e.s mais uniquement pour les plus privilégiés, la liste Nîmes Citoyenne à Gauche n’entend pas laisser faire. Elle porte l’espoir d’une ville enfin partagée.

17. Denis LANOY

17. Denis LANOY

Metteur en scène. Les littératures, les arts, la poésie pour vivre. Je fais le choix de considérer la politique comme un des beaux-arts. 

Cette liste comme une évidence. Car les choix que font celles et ceux qui la composent donnent place aux idées nouvelles, créatives. Ces choix garantissent respect, écoute, soutien aux artistes, aux associations et institutions artistiques et culturelles.

18. Françoise ARMAND

18. Françoise ARMAND

Études secondaires à Nîmes, habite au Mas de Mingue, un diplôme de cinéma à Montpellier et une thèse en psychologie à Paris. A travaillé à l’IRCAM, centre de recherche musicale du Centre Pompidou. 

Retour à Nîmes en 1988, responsable du centre de documentation de l’école d’ingénieurs EERIE, puis de celui de IMT Mines d’Alès. Enfin, responsable d’un master de Communication et Technologie Numérique co-habilité par IMT Mines Alès et Celsa-Sorbonne.

Activités extra-professionnelles : secrétaire puis présidente de Jazz 70, association créée par Guy Labory, patron du “festival international de jazz de Nîmes”.

19. Jean-Yves CHABANEL

19. Jean-Yves CHABANEL

59 ans. Depuis 20 ans habitant du quartier Chemin bas d’Avignon, marié, une fille, professeur d’Informatique, économie et gestion. 

Né à Marseille d’une mère arlésienne et d’un père nîmois, dans une famille de 6 enfants. Diplômé de l’Université d’Aix-Marseille II en économie d’entreprise et en économie du développement, ancien élève diplômé du Conservatoire national des Arts et Métiers en informatique. Ex-chef d’entreprise dans la R&D informatique. Ex-membre de la jeune chambre économique du Gard. Ex-membre dirigeant de l’association cévenole. Membre dirigeant de l’APEC.

20. Maya AMER MOUSSA

20. Maya AMER MOUSSA

Enseignante et militante syndicale très attachée à la défense des services publics, je m’engage pour la 1re fois dans l’action politique parce qu’en 15 ans, j’ai vu ma ville se bétonner, se privatiser, s’appauvrir et s’éteindre chaque année davantage. Par ses choix aberrants et destructeurs en matière de transport, d’accompagnement périscolaire ou de gestion de l’eau, je l’ai vue exclure une part grandissante de la population. 

Engagée dans aucun parti, je revendique notre capacité, à nous tous, simples citoyens, à faire entendre notre voix et respecter nos choix. Avec Nîmes Citoyenne à Gauche, je crois en notre capacité à faire enfin de la politique ensemble, au service de l’intérêt général, à hauteur des hommes et des femmes que nous sommes.

21. Pierre DARD

21. Pierre DARD

Un temps Président de l’Union des comités de quartiers Nîmes Métropole, je fus délégué du personnel en mairie de Nîmes avant de prendre une retraite bien méritée. Je suis aujourd’hui président d’une association internationale qui met en place des chantiers solidaires en Casamance (écoles, bibliothèques, postes de santé …), pensant que l’émigration dont on parle souvent, n’est en fait qu’une fuite, qu’une porte de sortie. Ce n’est jamais une chance. La coopération avec les pays pauvres est la meilleure des solutions. 

J’ai trouvé dans cette liste de candidats, des graines d’humanité, des démarches de solidarité, une volonté de dialogue avec les catégories les plus défavorisées. Dans une urbanisation nîmoise galopante, en centres commerciaux surmultipliés, avec son trafic automobile surchargé, nous devons revenir à l’essentiel. C’est notre « vivre ensemble » qui doit évoluer.

22. Fathia SEBIE

22. Fathia SEBIE

Issue d’un quartier « difficile », je vis à Nîmes depuis 45 ans, actuellement à Saint Césaire.

Aide-soignante de formation, je travaille depuis 20 ans auprès des personnes dépendantes. Mon parcours professionnel et social m’a permis de comprendre les problèmes que rencontrent les Nîmoises et les Nîmois dans leur quotidien tant au niveau du logement, du travail, de la garde d’enfants, que de la dépendance ou du handicap.

Je souhaite m’inscrire dans la politique de ma ville pour défendre les droits des Nîmoises et des Nîmois.

23. Michel VIALA

23. Michel VIALA

Nîmois depuis des générations, je suis amoureux de ma ville. Je suis retraité de la banque, libre penseur et militant associatif. 

Pour moi, Nîmes Citoyenne à Gauche est la seule liste qui prend en compte l’urgence à la fois climatique et sociale.

Son atout principal : elle ambitionne de donner la parole aux Nîmois et aux Nîmoises sans discrimination de quartiers.

24. Evelyne VAN MEESCHE

24. Evelyne VAN MEESCHE

Médiatrice culturelle, je suis convaincue que la culture est un facteur d’émancipation qui doit être garanti à tous. Issue du milieu associatif, je milite depuis 20 ans particulièrement pour la défense des droits fondamentaux. Écologiste convaincue, je suis très attentive à la question des transports et au développement de l’économie sociale et solidaire. C’est la première fois que je m’engage lors d’une élection car cette liste correspond au besoin de renouveau démocratique, social et écologiste de la ville dont nous avons tous besoin.

25. Mathieu SAUZE

25. Mathieu SAUZE

Né en 1989, les sujets environnementaux m’ont suivi depuis ma plus tendre enfance et m’ont guidé durant toutes mes études. Il m’est très rapidement apparu qu’afin de répondre aux aspects écologiques, la prise en compte et la participation de toutes et de tous en était un élément essentiel. Je me suis tout naturellement tourné vers le mouvement politique Génération·s et la seule liste pour ces municipales prenant en compte ces enjeux tout en sachant être à hauteur des citoyen·ne·s de Nîmes afin d’y répondre avec elles et eux !

26. Isabelle COMBE

26. Isabelle COMBE

Âgée de 58 ans, je suis comptable où j’ai travaillé dans le secteur de l’entreprise, en cabinet mais aussi en milieu associatif. Mon premier engagement au sein du Parti socialiste aura lieu alors que je n’ai pas encore 20 ans et je participerai ainsi à l’élection de François Mitterrand. Je n’ai cessé, depuis tout ce temps, de porter en moi et de défendre les valeurs de gauche. Enfant de l’éducation populaire, j’ai toujours compris que sans ces femmes et ces hommes qui la représentaient et donnaient sans compter, je n’aurai pas acquis cette générosité qui me pousse à aller vers l’autre. 

Aussi, rejoindre Vincent Bouget, Jo Menut et toutes celles et ceux qui l’accompagnent est donc devenu, pour moi, une évidence. Ensemble, tous symboles d’une gauche forte, nous défendrons la solidarité, l’écologie, la citoyenneté et l’économie avec ce qui fait bien souvent défaut : la bienveillance. Je sais que tous les porteurs de cette liste n’en sont pas dépourvus et nous saurons favoriser le vivre-ensemble pour que chacun, quel qu’il soit, retrouve place dans notre cité.

27. Mohammad ZAMAN HOSSEIN KHEL

27. Mohammad ZAMAN HOSSEIN KHEL

Je suis traducteur-interprète, journaliste et écrivain.

J’ai choisi la liste de Nîmes Citoyenne à Gauche car je partage ses valeurs humanistes et solidaires. J’aime la jeunesse et l’énergie de Vincent Bouget.

J’aime cette liste ouverte à tous, universelle et fraternelle.

J’aime Nîmes et ses habitants.

C’est une fierté pour moi de rendre à cette ville ce qu’elle m’a donné.

28. Christine CARON LA VIOLETTE

28. Christine CARON LA VIOLETTE

Enseignante, habitant Nîmes depuis plus de 20 ans, quartier d’Alzon. Co-fondatrice de l’Assemblée Locale Nîmoise.

Je participe à cette liste en tant que citoyenne non encartée dans un parti politique mais néanmoins engagée dans la lutte contre les inégalités qui ne cessent d’augmenter dans notre ville tout autant que les degrés. Je crois en cette liste qui s’engage à rendre enfin le pouvoir aux Nîmoises et aux Nîmois, dans l’espoir que viennent ces jours heureux.

29. Antoine MEZY

29. Antoine MEZY

J’ai 21 ans. Après avoir fait tout mon cursus musical au Conservatoire de Nîmes, je suis actuellement en études supérieures de musique et de pédagogie afin de devenir professeur de clarinette et concertiste. Si je m’engage auprès de la liste « Nîmes Citoyenne à Gauche », c’est aussi parce que c’est la seule liste qui propose un programme culturel ambitieux qui place l’art et la culture dans une visée émancipatrice : l’art et la culture pour toutes et tous, dans tous les quartiers, pour tous les âges, qui soutient les pratiques amateures et professionnelles et un enseignement artistique de haut niveau.

30. Elodie GUIZARD

30. Elodie GUIZARD

Je suis comédienne et metteur en scène. Également citoyenne engagée pour l’égalité́ entre les femmes et les hommes et la culture. J’ai choisi la liste Nîmes Citoyenne à Gauche car elle porte avec beaucoup de sérieux et d’humilité́ les valeurs que je défends au quotidien : égalité́, justice sociale, solidarité́, écologie et développement culturel. La mixité́ des personnes soutenant cette liste est représentative de la prise en compte de tous les citoyens quels qu’ils soient.

31. Hugo CARLOS

31. Hugo CARLOS

J’ai grandi à Nîmes. Lycéen en 2016, j’ai participé aux mobilisations contre la loi Travail, et à d’autres mobilisations par la suite. Je suis aujourd’hui étudiant en histoire. Je m’engage avec Nîmes Citoyenne à Gauche, car cette liste s’adresse à toutes les générations et tous les quartiers de la ville. Dans une ville marquée par les inégalités, cette liste propose un développement solidaire et écologique, donnant toute sa place à la jeunesse.

32. Marjorie MARION

32. Marjorie MARION

Originaire des Cévennes gardoises. Je vis et travaille à Nîmes depuis quatre ans. Issue d’une famille combative où les valeurs de justice sociale, de fraternité et de solidarité ont un sens. Je m’engage aujourd’hui avec Nîmes Citoyenne à Gauche. Dans cette liste, où des femmes et des hommes partagent et défendent ces mêmes valeurs.

33. Tom Pablo GAREIL

33. Tom Pablo GAREIL

Je suis artiste musicien et acteur de la vie culturelle nîmoise au travers de concerts, évènements, ateliers et enseignements au sein de la ville depuis près de 15 ans.
Je rejoins la liste Nîmes Citoyenne à Gauche car elle dégage de vraies valeurs humanistes, une logique de bon sens lié aux questions environnementales, sociales et solidaires, et se trouve être la liste la plus à l’écoute des attentes et revendications de la population nîmoise.

34. Sylvette JOUJOUX

34. Sylvette JOUJOUX

J’ai 67 ans et suis à la retraite depuis bientôt 7 ans (auxiliaire de vie). J’habite le quartier Pissevin depuis plus de 20 ans.
Être sur cette liste ” Nîmes Citoyenne à Gauche” va surement m’apporter beaucoup d’espoir pour l’aide à ces personnes qui logent à mes côtés dans cette cité délaissée par la municipalité actuelle ! J’ai écrit au maire au sujet des encombrants depuis une bonne quinzaine de jours, j’espère une réponse.

35. Christophe FASTELLI

35. Christophe FASTELLI

Parce que je suis nîmois, parce que je suis cheminot, parce que je suis communiste, parce que je défends les services publics, parce que je suis un militant du bien commun, parce qu’il faut traduire politiquement les aspirations du mouvement social, j’ai décidé de m’engager sur la liste Nîmes Citoyenne à Gauche.

36. Elodie TEOULE

36. Elodie TEOULE

Je vis à Nîmes depuis 10 ans, chemin du Mas de Lauze. Maman d’une petite fille de 2 ans, c’est ici que j’ai choisi de fonder ma famille et de construire ma vie professionnelle, je suis travailleuse sociale dans le milieu associatif auprès d’enfants en situation de handicap. 

J’ai choisi de rejoindre la liste Nîmes Citoyenne à Gauche parce qu’elle véhicule des valeurs de solidarité, d’engagement et d’écologie qui m’ont été transmises par ma famille auxquelles je crois profondément. D’autre part, je suis convaincue que c’est dans le dialogue, l’échange et l’expression de tous que se construisent les plus beaux projets. La liste Nîmes Citoyenne à Gauche est la mieux placée pour porter et mettre en œuvre tout cela.

37. Julien ROUSSEL

37. Julien ROUSSEL

Julien Roussel, né à Nîmes, commerçant du centre-ville.  J’ai choisi de rejoindre Vincent Bouget car il me l’a demandé et que j’ai toujours cherché un moyen de donner mon avis sur l’évolution de notre ville. Vincent Bouget est un ami qui a été toujours fidèle à ses convictions et pour moi cela représente une qualité très importante. Le projet qu’il m’a présenté me semble assez proche de ce que j’attends pour l’avenir de Nîmes et de ses habitants. Je pense également que sa jeunesse ne peut qu’apporter une nouvelle vision de la ville et un changement radical par rapport aux autres projets des différents candidats.

38. Françoise EYCHENNE

38. Françoise EYCHENNE

Militante syndicale, fonctionnaire et mère de famille, je suis très attachée à la défense des services publics et à la justice sociale.

Ce sont ces valeurs, portées par l’équipe de Vincent Bouget et Jo Menut qui m’ont décidé à m’engager à leurs côtés. Leurs convictions sont fortes car ils participent déjà aux luttes locales et ont démontré leur capacité à prendre en compte le réel et ses urgences sociales, démocratiques et écologiques.

39. Hamed BENABDELMOUMENE

39. Hamed BENABDELMOUMENE

Mes engagements, depuis toujours, auprès des citoyens nîmois pour leurs droits et mes revendications au quotidien dans le domaine de l’habitat social, ou autre, justifient mon engagement sur la liste Nîmes Citoyenne à Gauche.

40. Nawel BEN ROMAR

40. Nawel BEN ROMAR

Je suis jeune étudiante en première année d’histoire-géographie à la faculté de Nîmes. Je participe et soutiens cette liste car elle répond, selon moi, tout à fait aux besoins du monde dans lequel on vit et ce à quoi nous aspirons pour notre ville, notamment en ce qui concerne la question écologique et l’urgence face à laquelle nous devons tous nous unir ! 

41. Olivier CLERC

41. Olivier CLERC

Je suis curieux de tout, et j’ai fait de ce trait de caractère mon métier, journaliste. Il m’a permis de rencontrer des milliers de personnes différentes, de raconter leurs combats, leurs espoirs, leurs réussites, leurs échecs, parfois leurs drames. C’est à partir des problématiques locales, à Nîmes et à Montpellier, que j’ai découvert la réalité de l’économie, de la politique, de la question environnementale, de la culture. 

De témoin, je souhaite passer acteur. D’où ma candidature sur la liste Nîmes Citoyenne à Gauche, dont je partage les options dans les grands domaines de la gestion municipale, mais aussi dans son souci permanent des gens et de leur bien-vivre.

42. Anaïs KESLANI

42. Anaïs KESLANI

J’ai 26 ans, je vis dans l’Écusson, je suis accompagnant éducatif et social. Je suis née à Nîmes, j’ai toujours vécu à proximité de Nîmes. Je participe à cette liste car elle porte des valeurs qui sont importantes pour moi, c’est la liste de gauche qui va faire avancer Nîmes, qui aime sa ville et qui défendra les couleurs de gauche. Qui travaille pour tous les Nîmois et Nîmoises, qui a des projets pour améliorer le quotidien des habitants, quel que soit le quartier.

43. Yves VERDEIL

43. Yves VERDEIL

Médecin, consacrant une grande partie de son activité au développement d’une intervention humanitaire en Bolivie. Communiste, convaincu de l’indispensable nécessité du rassemblement de tous les partis de gauche intégrant des personnalités progressistes pour cette élection municipale, j’ai naturellement accepté d’être candidat sur la liste Nîmes Citoyenne à Gauche, la seule qui réponde aux exigences d’ancrage à gauche, d’union et d’ouverture.

44. Liberine MAZOYER

44. Liberine MAZOYER

Je suis retraitée de la fonction publique depuis 2014, inspecteur des finances publiques, agent comptable de la Chambre d’agriculture puis de l’Université de Nîmes.
Mère et grand-mère, je reste attentive aux enjeux de notre société et désire participer activement à l’évolution de notre ville aux côtés de Nîmes Citoyenne à Gauche.

45. Pierre PEYRAS

45. Pierre PEYRAS

Né à Montpellier le 14 mars 1950, je suis nîmois depuis trente ans maintenant.

Artiste interprète, retraité mais toujours en activité, je suis aussi syndicaliste tant au niveau régional que national, pour le spectacle vivant et l’audiovisuel.

Je participe à cette liste car elle correspond aux valeurs qui sont les miennes : diversité, solidarité, démocratie républicaine, altruisme, et qu’elle considère la culture comme primordiale.

46. Annélie DESCHAMPS

46. Annélie DESCHAMPS

Nîmoise et avocate depuis 8 ans, dans ma ville, je suis aussi maman de 2 petits enfants. Ma famille s’est installée en centre-ville il y a quelques années et nous y avons vu les conséquences de la politique urbaine mise en œuvre et la disparition progressive des commerces indépendants.

J’ai décidé de m’engager au côté de Vincent Bouget car je souhaite voir Nîmes évoluer enfin dans le bon sens et avec pour ambition principale de vouloir gommer les inégalités existantes aujourd’hui entre les différents quartiers et les différentes populations qui y vivent.

Comme avocate et syndicaliste je sais pouvoir compter sur la détermination et la réactivité de Vincent Bouget et de mes colistiers, pour défendre une justice de proximité régulièrement menacée à Nîmes et pour lutter vers plus d’égalité et de justice sociale.

47. Rachid OULED

47. Rachid OULED

J’ai 50 ans. Je suis né à Bruxelles et je suis arrivé à Nîmes à l’âge de 8 ans. Depuis 42 ans, j’ai toujours habité les quartiers de Pissevin et Valdegour.  Je suis marié, j’ai 3 enfants. J’ai occupé divers métiers : agent d’entretien, secrétaire, ripeur, etc. J’ai été bénévole aux Restos du Cœur et dans diverses associations de quartier. Depuis toujours, il me tient à cœur d’être à la disposition des plus faibles, des plus démunis. Je suis particulièrement attentif aux questions du logement, à l’emploi des jeunes, à l’égal respect pour tous.

48. Sabine OROMI

48. Sabine OROMI

Parce que je crois en la liberté, la fraternité et l’égalité, valeurs inscrites au fronton de notre mairie, je suis aux côtés des jeunes migrants isolés qui espèrent trouver une vie digne dans notre ville ainsi que de tous ceux qui les soutiennent et les accompagnent,

Parce que je souhaite que ma ville les accueille comme nous l’avons fait au cours de notre longue histoire, riche de l’héritage de nos anciens issus de tous les pays et qui voyaient dans la ville de Nîmes un espoir et une protection.

Parce que je sais que chacun des candidats de la liste ainsi que tous les militants acteurs de cette campagne respecteront ces trois valeurs, je suis candidate sur la liste Nîmes Citoyenne à Gauche.

49. Christian DUPUY

49. Christian DUPUY

Responsable syndical, mutualiste, associatif et politique, je suis présent depuis 1983 aux côtés de la gauche citoyenne et républicaine. J’ai démissionné́ du P.S. peu après la fin de mon mandat de conseiller municipal en 2001 pour pouvoir m’investir plus particulièrement dans la vie culturelle et associative. Je persiste à̀ penser que l’humain et la société́ dans laquelle il vit, devraient être au centre de toutes nos préoccupations, conditions nécessaires en vue d’un avenir plus éclairé́ et plus fraternel. C’est pourquoi, persuadé que la liste Nîmes Citoyenne à Gauche est porteuse de ces valeurs, je souscris pleinement à son projet.

50. Christine Zoé GARIDEL

50. Christine Zoé GARIDEL

56 ans, je suis maman d’une jeune fille de 16 ans. J’habite quartier Beausoleil. J’exerce la profession de secrétaire au Conseil départemental du Gard depuis 1988. Je suis militante syndicale à Solidaires et militante occitane à la Marpoc.

La langue occitane est pour moi une richesse culturelle, elle permet de mieux comprendre l’histoire de notre région, elle est une véritable ouverture vers les peuples du bassin méditerranéen. Son apprentissage pendant l’enfance dans les écoles occitanes « Calandreta », permet d’apprendre très tôt une deuxième langue, cela facilite l’apprentissage d’autres langues plus tard et participe de l’éveil et de la curiosité.

51. Jérémy MAILLE

51. Jérémy MAILLE

Syndicaliste postier engagé pour le développement et l’amélioration des services publics postaux et de télécommunication dans le département du Gard et notamment dans l’agglomération nîmoise où je travaille et vie.  

Mon expérience professionnelle dans différents secteurs d’activité du service et en zone urbaine sensible, m’a permis à travers les valeurs de solidarité, de fraternité d’engager une démarche revendicative et militante, pour développer et améliorer les services publics de proximité répondant aux besoins des Nîmois tout en étant solidaire des différentes luttes pour le maintien, la création  et le développement  de l’emploi qualifié dans tous les domaines, industries, agroalimentaires. Attaché au développement humain durable, à l’économie circulaire et circuit court, je pratique des activités de plein air en contact avec la nature. Je suis également très attentif et impliqué dans les enjeux environnementaux dont les milieux protégés. 

52. Annie ROUSTAN

52. Annie ROUSTAN

Infirmière libérale à Nîmes jusqu’à décembre dernier et aujourd’hui retraitée, j’adhère totalement à la démarche de la liste « Nîmes Citoyenne à Gauche » que je soutiens.
J’ai toujours habité notre ville et réside actuellement dans le quartier des Amoureux.

53. Said ALI YOUSSOUF

53. Said ALI YOUSSOUF

Je suis père de famille de 4 enfants. J’habite Nîmes à la Zup nord. J’ai toujours défendu les idées de gauche dès mon plus jeune âge et je n’ai jamais cessé de les porter haut partout où je me trouve. Aujourd’hui, à Nîmes, je constate que le programme que propose la liste Nîmes Citoyenne à Gauche me convient parfaitement. J’ai décidé de faire partie de ces femmes et de ces hommes qui porteront les idées que je défends depuis mon plus jeune âge. 

La ville de Nîmes a besoin de changement surtout dans le social, la lutte contre la précarité. Nîmes Citoyenne à Gauche est la seule liste qui aborde concrètement ces problématiques. Nous  nous devons débarrasser de vingt ans de mauvaise gestion de droite et du clientélisme.

54. Christiane NOUGARET

54. Christiane NOUGARET

J’ai été professeur de mathématiques et sciences physiques puis j’ai dirigé des collèges et des lycées. J’ai deux petits enfants. À Nîmes, j’ai rencontré des gens formidables, sérieux, travailleurs, fiables qui ont l’envie que la ville et la vie soit belle et agréable pour tous ses habitants (âgés, jeunes, habitants du centre ou de la périphérie). Emploi, sécurité, transports, solidarité, mixité sociale urbaine, sujets traités écologiquement car l’écologie est transversale. J’ai décidé de rejoindre une équipe dynamique, qui saura associer tous les Nîmois et Nîmoises et qui sera fidèle à ses engagements.

55. Jean-Pierre PUJOL

55. Jean-Pierre PUJOL

Pédiatre retraité, ayant exercé route d’Avignon puis sur le boulevard Talabot.

Je souhaite répondre aux enjeux essentiels de notre programme à savoir : « chacune, chacun doit avoir sa place dans sa ville et y vivre en harmonie. »

Une des conditions essentielles de cette exigence repose essentiellement, pour moi, sur la réhabilitation de la vie des quartiers. Nîmes s’est trop étendue aux dépens de destructions de l’environnement, des terres agricoles, avec un zonage sociologique excessif obligeant à des déplacements chronophages, coûteux, toxiques.

La réhabilitation de la vie de quartier est urgente, passant par la rénovation et/ou la construction de logements sociaux dans le cœur de la cité et permettant la mise en œuvre des projets fondamentaux de Nîmes Citoyenne à Gauche.

56. Jany GUILLAUD

56. Jany GUILLAUD

Pure nîmoise, de parents et grands-parents, des convictions résolument à gauche et un engagement dans la réflexion, l’action et la mobilisation nîmoise, il est temps du changement pour ma ville, pour notre ville, et je suis heureuse d’y participer sur la liste de Vincent Bouget. 

57. Jean-Pierre NEEL

57. Jean-Pierre NEEL

J’ai l’intention et l’envie irrépressible de continuer à vivre mes activités musicales dans une ville où prévaudra l’esprit de ”solidarité”.
… Une ville dans laquelle aucun quartier ne sera délaissé et où sera portée une attention particulière aux plus fragiles d’entre nous…
… Une ville dans laquelle il sera aisé de se déplacer d’un endroit à l’autre… en vélo ou avec des transports en commun plus nombreux et très peu onéreux…
… Et bien entendu une ville dans laquelle le manque d’argent ne sera jamais un frein qui empêcherait d’une façon ou d’une autre l’accès aux Institutions culturelles que sont nos musées, nos théâtres et bien sûr le conservatoire (où j’ai enseigné durant 33 années !).
Cet esprit de “solidarité”, j’en suis certain, animera en permanence l’action de ceux de notre liste qui seront élus.
Voilà le sens de ma présence sur la liste Nîmes Citoyenne à Gauche.

58. Simone MAZAURIC

58. Simone MAZAURIC

Professeur émérite des Universités, profondément attachée aux valeurs de la gauche et de la laïcité, je rejoins la liste pilotée par Vincent Bouget car elle est à mes yeux la seule liste qui soit susceptible de défendre ces valeurs fondamentales.

59. Alain CLARY

59. Alain CLARY

Pour améliorer, ici et maintenant, notre vie quotidienne.
Pour préparer notre avenir en commun.
Mettons en chœur nos espérances, nos exigences et nos compétences.
Réussissons un beau printemps nîmois.
Avec tout notre cœur !